Navigation

À la fois multitalent culinaire et en-cas énergétique: la noix de cajou

Les noix de cajou sont toujours plus appréciées, qu’il s’agisse d’un en-cas sain ou d’un petit plus exotique dans l’assiette. Mais savons-nous vraiment d’où ces noix au goût crémeux proviennent, et à quel point le travail de leur récolte est fastidieux? 

De l’arbre au fruit

La noix de cajou – en anglais cashew nut – est le fruit de l’anacardier, un arbre à feuillage persistant, présent dans les régions tropicales d’Amérique du Sud, d’Afrique et d’Asie du Sud-Est. Son fruit se compose de deux parties. La «pomme de cajou» externe est de couleur rouge-jaune et ressemble à un poivron. Riche en vitamine C, elle présente une saveur proche de celle de l’ananas. Le fruit de l’anacardier est le seul à porter ses graines à l’extérieur. Une fois récoltées, celles-ci sont tout d’abord fortement chauffées, ce qui durcit leur enveloppe et la rend cassante. Dans le même temps, la chaleur assure l’évaporation d’une huile toxique. Pour terminer, les noix sont à nouveau séchées puis épluchées afin d’être comestibles. 
 

Un délicieux en-cas aux nombreux avantages

Les oléagineux sont réputés comme un aliment sain et les noix de cajou n’y font pas exception: elles comportent notamment de précieux acides gras insaturés, du magnésium et du zinc, qui contribuent, par exemple, à améliorer la concentration et à renforcer le système immunitaire. De nombreuses raisons expliquent leur présence dans les mélanges à grignoter. S’y ajoute leur saveur délicieuse qui en fait un petit en-cas très apprécié. 
 

Une noix multitalent

Si n’avez jusqu’ici que grignoté de temps à autre des noix de cajou, ne manquez pas de les redécouvrir sous leurs autres facettes culinaires. En effet, leur emploi en cuisine est particulièrement diversifié. De saveur plutôt douce, elles sont idéales pour affiner les mets les plus variés. Leur goût discret s’harmonise à une multitude de plats, qu’ils soient relevés, salés ou sucrés, par exemple pour ajouter une note croquante à un curry bien épicé. Rôties brièvement, elles développent pleinement leur arôme de noix et deviennent un délice croquant qui agrémente une salade à la perfection. 
 


La douce consistance des noix de cajou permet de multiples utilisations culinaires. Après les avoir fait tremper une nuit dans l’eau, on peut les réduire en purée afin de réaliser des desserts. Lorsqu’elles sont mélangées à des dattes et de la vanille, elles constituent même une alternative végane à la crème fouettée.
 

Le couronnement du buffet d’apéritif

Ces délicieuses noix se suffisent à elles-mêmes. En deux temps trois mouvements, elles se métamorphosent en noix d’apéritif de goût neutre, à manger à la main. Rôtissez au choix les noix de cajou avec du sel, du piment, du poivre ou du curry et réservez une agréable surprise à vos invités pour l’apéritif. 
 

Délicieux pour l’apéritif: